Omicron : vive le fédéralisme !

Depuis maintenant près de deux ans – et même -, la première chose que je fais le matin en me levant, c’est de lire les « news ». Notamment, celles relevant de notre chère pandémie, histoire de savoir ce qui m’attend dans les jours à venir.

Et là, ce matin, je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire.

Alors qu’en France, la veille, la barre des 200.000 nouvelles infections quotidiennes avait été franchie, qu’en Anglettere, les hôpitaux étaient remplis à ras bords, l’Allemagne, aveugle et telle qu’en elle-même, affichait une baisse « record » de ses statistiques, le taux d’incidence diminuant depuis une semaine de manière continue, soit de 30% par jour, pour atteindre un « merveilleux » 224,9 le 30 décembre donc, contre un…. 400 il y a quelques jours encore!

N’est-ce pas incroyable!

Invariablement aussi, « forte » de cette extraordinaire baisse, le Ministère des affaires étrangères, classe ses voisins « Pays à haut risque » (La France par exemple, c’est clair). Ou « Pays à variants », ce qui est le pire (l’Angleterre par exemple).

N’est-ce pas sympa.

Et vous ?

Hier, le nouveau Ministre de la santé – Karl Lauterbach, un médecin lui-même, ouf – a quand même eu le courage de dire que, compte tenu des jours fériés, du fédéralisme et de la non digitalisation des données, certainement « notre » taux d’incidence, se situait plutôt à 500 ou 750.

Ce matin enfin, le président de l’Association internationale des médecins, Frank Ulrich Montgomery, s’est un peu « énervé » (En Allemagne, on « s’irrite » quand il y a le feu), qu’il ne soit pas possible d’avoir des données fiables pendant la trève des confiseurs.

Effectivement.

On se demande nous aussi, pourquoi les Français arrivent à tester, quand en Allemagne, il ne se passe plus rien. Et ce, à vrai dire, depuis la campagne pour les législatives de septembre.

Le réveil va être dur.

La semaine prochaine, les statistiques vont nous exploser à la figure.

Déjà, on entend dire, que pour ne pas paralyser l’économie (Omicron, s’il ne conduit pas à la mort, conduit du moins à un arrêt maladie), les vaccinés 3 fois, seront exemptés de toutes autres vexations pour pouvoir continuer à travailler. De manière à pouvoir traiter les non vaccinés.

D’accord. Moi, tout cela me dépasse, et en attendant que cela se fasse, je me suis décidée pour le Online. Vraiment. En mon âme et conscience.

Publicité

4 réflexions sur “Omicron : vive le fédéralisme !

Répondre à jeanlouisdefombelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s