Les Allemands sont généreux. Très.

Il y a encore dix jours, toute l’opinion publique mondiale pestait contre ces « Allemands », qui, leur histoire oblige, depuis 1945 ne s’aventuraient plus militairement dans aucune cause géopolitique mondiale (on oublie cependant que, en vertu du Traité 2 + 4 de 1990, ils en étaient quasi exclus), mais bien « égoïstes » campaient sur leur pacifisme de bon aloi, érigé en principe intangible, quoi qu’il se passe autour d’eux. Vrai, mais pas vrai.

Manifestation à Cologne, le lundi de Carneval : 250.000 personnes

Souvent, ils avaient eu raison : Joschka Fischer s’agissant de la guerre du Golfe.

Souvent, on avait déploré leur manque de solidarité (tout le reste), sauf pour des missions humanitaires, pendant que les autres s’engageaient à se faire tuer.

Vrai, et d’ailleurs un article du Spiegel paru la semaine dernière a bien rappelé les conséquences de cette politique. A savoir l’incroyable « dégraissage » dont a été l’objet l’armée allemande depuis la réunification. Pour tout : hommes, matériels terrestres et aériens. Moins 310 000 soldats, moins 4700 tanks, moins 390 avions de chasse, moins 18 sous-marins etc etc…

Effrayant (ou non, dans un monde où « tout » allait bien).

Depuis une semaine, tout a changé cependant et sous la menace, le gouvernement Scholz, après s’être longtemps attermoyé (qui ne s’est pas attermoyé), a opéré un virage à 180° dont on lui est gré, décidant enfin d’envoyer à l’Ukraine des armements et prévoyant des investissements à hauteur de 100 milliards d’euros pour renforcer la défense outre-Rhin. Virage approuvé par 68% de sondés. Une vraie révolution donc.

Pour autant, et si pendant des années l’Allemagne a été un « nain géopolitique » comme s’en fait l’écho la presse internationale, il ne faudrait quand même pas oublier que c’est un pays qui a de loin TOUJOURS été le plus généreux en matière de politique d’accueil des réfugiés de toutes sortes depuis 1995. Ou d’aide aux pays en voie de développement. Et dont la population, la « société civile » comme on dit, est toujours prête à aider. Avec une très grande générosité.

L’accueil des réfugiés : bosniaques, avant que d’être syriens ou afghans.

Tout le monde se rappelle les années 2015 et 2016, quand toute la misère syrienne et afghane débarqua en Allemagne, n’est-ce pas ? Pour ceux qui auraient oublié, quelques graphiques qui mieux que moi diront – en négatif – ce que la France n’a pas fait.

Cet accueil, l’Allemagne l’avait déjà réservé aux réfugiés des guerres des Balkans, quand la France, là aussi ne faisait pas trop rien.

Je pense que peut-être ce que les Français ne comprennent pas non plus, c’est que quand on « accueille », en Allemagne, on le fait BIEN. C’est à dire qu’il n’y a pas ici de « jungle de Calais », ou de « tentes quai du canal Saint Martin » mais des hébergements toujours en « dur », et si cela n’est pas de la pierre de taille, du moins décents.

Ce sont aussi des cours d’allemand, des cours pour les femmes, tout un maillage d actions sociales trés coordonnées, pour que hommes, femmes et enfants, puissent « oublier » et s intégrer.

Encore aujourd’hui, des milliers d’allemands y sont engagés bénévolement.

En ce moment, dans l’enfer provoqué par Poutine, c’est donc aussi toute la « machinerie » administrative allemande et organisationnelle certes, mais respectueuse des besoins élémentaires des êtres humains et ayant « appris » depuis 2015, qui se remet en branle ici. Et vous pouvez être sûrs, que dans l’horrible contexte qui est imposé aux Ukrainiens, ils ne dormiront pas dehors ici.

Pour l’heure, seuls près de 40 000 ukrainiens sont arrivés ici, surtout à Berlin. Contre plus d’un million en Pologne. Peanuts, naturellement (merci à la Pologne).

Demain ? Kiev est à 1500 km de Francfort. Rien.

Ce n est pas chez Orban qu ils iront.

La générosité de la société civile

Idem. On peut dire ce que l’on veut. Raconter que les « allemands » rachètent leurs pêchès. C’est parfaitement idiot.

Les Allemands (pouvoirs publics) sont de loin les plus grands donateurs en matière d’aide aux pays en voie de développement. Et l’année dernière encore, les dons privés faits à de multiples associations ont encore atteint des records, augmentant de 14% pour s’établir à 3,8 milliards d’euros. En cause les innondations catastrophiques survenues essentiellement dans le Palatinat. Mais pas que, car d’années en années, nos voisins se montrent, depuis 2005, toujours plus généreux.

Et prêts à aider, dès que leur prochain est en danger. Ainsi, en 2021 comme les années précédentes, d’après une enquète effectuée par l’office des statistiques allemand, plus de 38 millions d’allemands âgés de plus de 14 ans estimaient particulièrement importants pour eux d’aider d’autres personnes en situation de détresse.

Ici, depuis 5 jours, les communes réactivent effectivement leurs « plans réfugiés » , aident à coordonner l’aide spontanée des « citoyens » qui sont légions à voulor aider. Ouvrent des « Hotline » pour canaliser l’élan de générosité.

Dans mon petit village, pas moins de deux « Hotspots » comme on dit aujourd’hui, sont 24 h sur 24 h accessibles. Je les remercie parce que sinon, je ne savais pas où aller.

Demain, je vais cependant à Francfort, pour soutenir mes « concitoyens ». Espérant et priant – comme tout un chacun – que le tyran russe ne nous entrainera pas tous dans son enfer.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s